18 mai 2015

LE SPORT UNE AFFAIRE GÉNÉTIQUE

génétique dans le sport

Et si pratiquer une quelconque activité physique de façon régulière était dans la nature humaine, et si faire du sport était dans nos gènes! Du moins c’est ce que révèle une étude suédoise parue dans la revue scientifique epigénétic. Nous allons essayer de vous éclairer sur le sujet par des explications.

LES BIENFAITS DU SPORT POUR L’ÊTRE HUMAIN

La pratique d’une activité sportive est de plus en plus rependue dû à des multiples raisons. Chaque personne qui s’adonne à cette pratique se fixe des buts et des objectifs à atteindre. Certains cherche tout simplement à se remettre en forme et à perdre des kilos en trop tandis que d’autres cherchent à se perfectionner et à améliorer leur condition physique. C’est à croire que cela fait partir de nos gène, du moins c’est ce que démontre l’étude du professeur Carl Johan Sundberg chef de l’équipe de Stocholm. Pratiquer régulièrement une activité sportive aurait des effet au niveau génétique. Le professeur Carl Joahan Sundberg fait savoir que ces changement sont plus visibles au niveau des cellules musculaires qui ont tendances à augmenter en puissance lorsqu’on pratique une activité physique régulière. En conclusion le fait de pratiquer une activité physique régulière contribue grandement à avoir des cellules musculaires fortes et qui pourront être transmises à sa progéniture.

Les bienfaits du sport sur le corps humain ne sont plus à démontrer de nos jours. il est plus qu’évident que pratiquer une activité physique modéré ou intense nous épargne de certaines maladies bénignes et permet de se sentir bien dans sa peau quelque soit l’âge. De plus, la pratiques du sport permet d’éviter des maladies cardio-vasculaires et pulmonaires qui des plus redoutables. C’est dans cette optique que l’étude menée en suède par le professeur Carl Johan Sundberg permettra de faire des études à plus long terme sur des pathologies communes comme les maladies cardio-vasculaires. Cela pourrait mener à des thérapies faites de manière personnelle car chaque individu possède ses propres gènes ajoutent les scientifiques à ce sujet. De plus, selon des recherches épigénétiques menées par des chercheurs, l’environnement et le mode de vie ont un impact considérable sur l’évolution de nos gènes.

Cela veut dire que vous devez avoir une hygiène de vie irréprochable et vous adonner à une pratique sportive régulière le tout accompagné d’une bonne alimentation afin d’avoir des enfants en bonne santé physique et mentale.

En conclusion, cette étude vient confirmer ce que la plupart des coachs sportifs prodigue tous les jours dans les salles de sports. Le sport est bon pour la santé! L’on constate que le fait de ne pas avoir une hygiène de vie saine et ne pas pratiquer une activité sportive peut avoir des répercutions négatives tant sur notre vie que sur la vie de nos enfants. Il est donc vital pour chaque individu de faire un minimum d’effort pour soigner son hygiène de vie sans pour autant avoir besoin d’être un athlète ou un compétiteur aguerri.

 

Laisser un commentaire