1 avril 2015

REDUIRE LES RISQUE DE CANCER ET DE RECIDIVE GRACE AU SPORT

Réduire les risques de cancer sport

Ce n’est pas un hasard si une session entière du 26e congrès international sur les traitements anticancéreux (ICACT) qui réunit la fine fleur de la cancérologie internationale, était consacrée, le 5 février, aux «Activités physiques en cancérologie et hématologie».

Le 26e congrès international sur les traitements anticancéreux en abrégé ICACT était consacré aux activités sportives. Tenue le 5 février dernier, le thème du congrès qui réussissait le spécialiste en cancérologie de tous les pays était « Activités physiques en cancérologie et hématologie ». L’organisateur de ce colloque n’est autre que le Pr David Khayat président de l’ICACT qui a tenue à ce que la Fédération Cami Sport et Santé soit présente pour la quatrième fois de suite. Pour expliquer la raison pour laquelle ces spécialistes ont décidé de se rassembler et de mettre leurs connaissances au profit de tous ceux qui sont atteint de cette maladie, il y’a qu’a voir les chiffre récemment publier dans les plus grandes revues médicales internationales. Selon certaines revues, 40 à 50 % de rechutes en moins pour les patients atteints d’un cancer qui ont une activité physique régulière, intense, structurée et ce quel que soit le cancer comme a pu observer le cancérologue et radiothérapeute au CHU Avicennes (93) Thierry Bouillet cofondateur de l’association Cami avec son ami le professeur de karaté, Jean-Marc Descotes. Mais la difficulté résulte sur le fait de pouvoir trouver une activité que l’on pourra faire de manière intense et régulière sans ressentir une gêne quelconque. Car comme l’explique le Dr Bouillet, «D’un point de vue physiologique, la petite activité ne suffit pas, elle ne modifie ni la production de cytokines ni l’insulinorésistance », il poursuit en disant que «Car en effet, ces deux voies, inflammatoire avec les cytokines et métabolique via la résistance à l’insuline, jouent un rôle décisif pour expliquer le bénéfice de l’activité physique». Donc si vous voulez éviter tous risques de rechute, vous devez le prouver par vos efforts physiques quotidiens.

Les cytokines sont produites par les cytokines sont sécrétés par les cellules cancéreuses lors de leurs inflammation comme explique ici le docteur Bouillet «Dans le cancer il y a inflammation importante qui s’accompagne de la sécrétion de cytokines ce qui entraîne de la fatigue au niveau du cerveau ». C’est pourquoi la plupart des cas de cancer ont pour premier symptôme la fatigue. «En faisant baisser les taux de cytokines dans le sang, l’exercice physique est ainsi efficace pour lutter contre la fatigue » explique le docteur. C’est là que le sport entre jeux. Des séances physiques régulière et intenses permettent d’éliminer les cytokines dans l’organisme permettant ainsi le rétablissement rapide des patients.

En éliminant ainsi les cytokines dans l’organisme, l’on réduit par la même occasion l’insulinorésistance ainsi l’on diminue aussi les risque de récidive de la maladie comme le souligne le cancérologue «l’insuline est un facteur de croissance des cellules cancéreuses ».

Laisser un commentaire