25 novembre 2015

Le vélo pour se rendre au boulot : Bon pour la santé et pour le portefeuille

Faire du vélo est indéniablement bon pour la santé et avec la loi sur la transition énergétique incluant l’indemnité kilométrique vélo, il sera aussi bon pour le porte-monnaie.

 

L’indemnité kilométrique vélo, c’est quoi ?

C’est une certaine somme fixée selon le kilomètre parcouru. Elle est versée aux salariés se rendant au travail à vélo, qu’il soit électrique ou non. Ainsi, plus la distance parcourue sera longue, plus l’indemnité sera conséquente.

 

La loi de transition énergétique

Cette indemnité n’est pas une nouveauté puisqu’une période test a déjà été organisée de juin à décembre 2014 avec quelques entreprises bénévoles. Toutefois, elle n’a été validée que depuis la publication de la loi sur la transition énergétique en date du 18 août dernier. Cette loi a été adoptée dans le cadre de la lutte contre le changement climatique.

 

Une période test concluante

Durant la période test, les vélotaffeurs qui ont consenti à participer à cette expérimentation ont reçu 25 centimes d’euro par kilomètre parcouru. Certains d’entre eux percevaient jusqu’à 50 euros de plus sur leur salaire vers la fin de mois. Avec une telle somme, il n’est pas surprenant que le nombre de vélottafeurs ait quasiment doublé pendant les six mois de test. En ce qui concerne le montant retenu de l’indemnité, il sera communiqué prochainement dans un décret.

 

Des bons résultats enregistrés

Parmi ces vélotaffeurs, on retrouve des habitués du cyclisme, mais aussi des débutants qui y ont pris goût au fur et à mesure. Certains d’entre eux ont même adopté le vélo comme moyen de transport quotidien même pour aller faire une course. À la fin du test, l’ADEME a pu déterminer que :

  • Le nombre de personnes ayant adopté un mode de vie sédentaire a diminué allant de 34% à 17%
  • Seuls 5% des nouveaux vélotaffeurs ont échangé leur voiture pour le vélo
  • 54% des usagers des transports en commun se sont mis au vélo

 

Une exonération d’impôt pour les entreprises

Cette action énergétique n’est pas obligatoire pour les entreprises, mais leur ouvre toutefois droit à une exonération d’impôts sur l’indemnité kilométrique versée. Le problème c’est que malgré l’exonération, le versement de l’indemnité reste une dépense pour la société donc un trou dans leur budget. Pour rappel, cette loi entrera en vigueur dès janvier 2016.

Laisser un commentaire