13 avril 2015

COMMENT TRAITER LE MAL DE DOS

mal de dos

Le docteur Gilles mondoloni médecin ostéopathe et acupuncteur nous parle du mal de dos et de son traitement global qu’il prône pour prévenir et guérir ce mal. Alors bien être au quotidien de toutes les manières que se soit contribue à minimiser les risques d’attraper ce mal.

LE MAL DE DOS, POURQUOI EN SOUFFRONS NOUS QUELQUE SOIT L’AGE

Selon l’ostéopathe, nous souffrons du dos parce que nous somme de plus en plus sédentaire. Il s’explique en faisant savoir que de nombreuses personnes ne s’adonnent pas à une activité physique régulière ce qui aurait tendance à affaiblir les muscles. Ajouter à cela un stress constant que nous subissons au quotidien et des postures inadéquates prise lorsqu’on s’assoie, se couche ou même marche, tous cela deviens un cocktail très nocif pour le bien être de notre dos. De plus aucune tranche d’âge n’est épargnée par ce mal. Certains enfants peuvent ressentir des douleurs au niveau du dos lié à leur croissance et leur activité au quotidien. « Il s’agit le plus souvent de spondylolisthésis, ce qui correspond à une petite fracture de la dernière vertèbre lombaire suivie de son glissement sur celle située au-dessous » explique l’ostéopathe. Il continu en ajoutant: « Lorsque les douleurs se situent en haut du dos, derrière les omoplates, ce peut être la maladie de Scheuermann, laquelle se caractérise par une altération des disques. Elle se traite notamment par des exercices de rééducation ». Par contre les adultes souffrent plus de discopathies tels que les lumbagos, les hernies discales et les sciatiques qui elles apparaissent souvent autours de la quarantaine. Les personnes âgées elles seront atteint d’arthroses qui entraine des douleurs localisées dans le dos et qui limite leurs mouvements.

COMMENT LE DIAGNOSTIQUER RAPIDEMENT

Le mal de dos serait donc plus lié à notre hygiène de vie qu’à autre chose. Pour diagnostiquer le mal de dos de ses patients, le docteur Mondolini questionne ses patients sur leur hygiène de vie et sur les circonstances de l’apparition des douleurs afin de mieux comprendre comment ce qui a provoqué le mal. Ce qui lui permet d’aboutir à un diagnostic précis en croisant les informations de l’interrogatoire et les examens cliniques sas avoir à faire passer des radios, scanners et IRM à ses patients. « La plupart du temps, le mal provient d’un ensemble de facteurs où se mêlent les habitudes de vie, l’émotionnel, l’alimentation » explique le docteur Mondolini. De ce point de vue les symptômes importe peu.

COMMENT LE SOIGNER

Le docteur Gilles Mondolini explique que pour soigner ses patients, il opte toujours pou une prise en charge globale. « Je propose toujours une prise en charge globale, avec fréquemment des manipulations lorsqu’il n’y a pas de contre-indications. Elles sont très efficaces, en particulier pour soigner les cervicalgies, dorsalgies et lombalgies communes, lesquelles sont liées à l’usure d’un disque entre les vertèbres, à l’arthrose ou à des tensions musculaires ou ligamentaires. Lorsqu’il y a une inflammation dans le dos (poussée d’arthrose, crise de sciatique…) et si la situation l’exige, je vais prescrire des anti-inflammatoires. Si l’inflammation est de faible intensité, je vais recourir aux oligoéléments, à la phytothérapie, à la micro-nutrition, à l’acupuncture, qui agit sur la douleur, sur la contracture musculaire mais aussi sur le stress, l’anxiété, la circulation de l’énergie. Cette approche globale, sans effet indésirable, optimise l’efficacité des soins ».

 

Laisser un commentaire